Le sujet et ses passions de l’ignorance. Nul n’est censé ignorer la loi de la parole et du langage.

Dessin de Faujour

Après avoir travaillé les deux passions de l’être que sont la haine et l’amour, nous voici aux prises avec la troisième, celle de l’ignorance. C’est tout à fait passionnant de s’y colleter et cela permet bien des ouvertures tant théoriques que cliniques, si on peut de façon artificielle séparer la théorie de la clinique. Continuer la lecture

Séminaire I. 2020-2021: AUX PRISES AVEC LE RÉEL DE LA MORT/LA PASSION DE L’IGNORANCE/EYES WIDE SHUT

©Magritte – La Mémoire

Je me suis aperçu que ce qui constituait mon cheminement était de l’ordre d’un “je n’en veux rien savoir”.

Il est vrai qu’il ne manquait plus que cette passion de l’ignorance pour achever ce triptyque des trois passions de l’être qui avait commencé il y a deux ans avec la haine , suivi de l’amour l’année passée .
Pourquoi d’ailleurs réintroduire cette notion très philosophique de passion et surtout pourquoi la réserver à seulement trois occurrences comme Lacan en fait le choix ? Continuer la lecture

L’amour parental

POURQUOI L’AMOUR NE SUFFIT PAS ?
CE QUE VEUT DIRE AIMER SON ENFANT ?
Nous savons tous que l’enfant n’est pas apte à vivre avec ses semblables dès qu’il voit le jour. Une éducation susceptible de lui enseigner les règles de la vie afin qu’il les fasse sienne peu à peu, reste le support essentiel de sa construction. Continuer la lecture

L’Amour, au temps de…la modernité

Affiche conférence sur l'Amour Chantal CazzadoriL’Amour, c’est quoi ?
Selon Freud, Lacan, Badiou, Ricœur, Philippe Julien, Robert Levy…
Tant d’histoires nous racontent l’Amour, comme un sentiment roi, un moteur tout puissant, pourtant si difficile à cerner. Notre modernité fait appelle d’ailleurs, aux Neurosciences qui s’interrogent elles-aussi pour tenter d’en révéler les clefs, les mystères à travers un portrait chimique de notre cerveau amoureux. Une idée très répandue nous incite à croire que l’Amour pourrait nous guérir de toutes nos vicissitudes. Continuer la lecture

L’amour toujours l’amour

Keith Haring – Untitled

Tout d’abord, quoi de plus psychanalytique que ce thème de l’amour que nous allons aborder cette année.
L’amour est bien au commencement de l’histoire de la psychanalyse, et c’est en cela que s’origine la question du transfert comme l’un de ses quatre concepts fondamentaux à partir duquel Freud, d’une part, et Lacan de l’autre vont aborder les éléments liés à la technique, mais aussi au dispositif de la cure. Continuer la lecture

L’amour nous tombe dessus !

Pierre-Auguste Cot – Le printemps

Rencontre avec le réel et avec le Virtuel ?
Qu’est-ce qu’aimer ? Qu’est-ce que l’état amoureux? On aime son compagnon ou sa compagne, ses enfants, ses parents, ses amis, on aime des gens que l’on rencontre le temps d’une soirée, de temps en temps, une amitié qui traverse le temps, ses animaux, ses voisins etc.
C’est à chaque fois un amour nouveau, unique, qui peut très bien avoir un air de déjà vu ou pas. L’état amoureux est une dimension particulière de l’amour. On y met au moins une partie de nous-mêmes quand on ne s’y engage pas tout entier. Continuer la lecture

PARANOÏAS ET HAINE

Les images illustrant cet article sont extraites du film de Jean Luc Godard « le livre d’images »

LA FOLIE

Longtemps, on a voulu assimiler la folie à une maladie, comme si elle était vraisemblable en son principe aux autres maladies. Mais cette idée, fort ancienne, n’a pas pu s’imposer. La folie n’a jamais cessé d’apparaître en liaison avec celle de la raison. La folie est « l’autre » de la raison, mais l’autre dont le rapport à celle-ci, varie avec les époques. La folie peut être un autre qui conteste la raison à l’intérieur d’elle-même. Continuer la lecture

AU-DELA de l’Amour… LA HAINE. Aujourd’hui : les PARANOÏAS

Les images illustrant cet article sont extraites du film de Jean Luc Godard « le livre d’images »

Comme je reçois régulièrement à mon cabinet parisien un certain nombre de paranoïaques, Chantal me demandait pourquoi viennent-ils te voir ? Parce qu’ils délirent ?
J’ai souri, car un paranoïaque ne dira jamais qu’il délire, puisque c’est sa réalité ! Alors, il vient pour les effets de son délire parce qu’il est persécuté, que ça le déprime, et la seule manière dont il pourrait s’en sortir serait le suicide. Continuer la lecture

UNE FOLIE SANS AUTRE

Le titre en lettres majuscules maintient l’équivoque. S’agit-il d’« une folie sans autre » ou d’ « une folie sans Autre » (Autre barré ou pas).
« Au-delà de l’autre, c’est toujours à l’Autre que la haine s’adresse. » Ce sera donc le titre de mon intervention. Je soutiendrai qu’il n’y a pas d’au-delà de la haine, mais un au-delà de l’agressivité, de l’invidia, de la jalouissance qui s’adressent à l’autre. En revanche la haine s’adresse toujours à l’Autre, au-delà de l’autre.
Continuer la lecture

Le psychanalyste en fonction auprès de l’enfant, soutient-il nécessairement une politique de l’éducation ?


Avec cette question posée nous remarquons que nous trouvons trois des signifiants majeurs qui ont structuré les institutions dédiées au soin psychique de l’enfant telles qu’elles ont été inventées et ont pour un certain nombre fonctionné jusqu’à aujourd’hui : psychanalyse, politique et éducation. Continuer la lecture