AU-DELA de l’Amour… LA HAINE. Aujourd’hui : les PARANOÏAS

Les images illustrant cet article sont extraites du film de Jean Luc Godard « le livre d’images »

Comme je reçois régulièrement à mon cabinet parisien un certain nombre de paranoïaques, Chantal me demandait pourquoi viennent-ils te voir ? Parce qu’ils délirent ?
J’ai souri, car un paranoïaque ne dira jamais qu’il délire, puisque c’est sa réalité ! Alors, il vient pour les effets de son délire parce qu’il est persécuté, que ça le déprime, et la seule manière dont il pourrait s’en sortir serait le suicide. Continuer la lecture

UNE FOLIE SANS AUTRE

Le titre en lettres majuscules maintient l’équivoque. S’agit-il d’« une folie sans autre » ou d’ « une folie sans Autre » (Autre barré ou pas).
« Au-delà de l’autre, c’est toujours à l’Autre que la haine s’adresse. » Ce sera donc le titre de mon intervention. Je soutiendrai qu’il n’y a pas d’au-delà de la haine, mais un au-delà de l’agressivité, de l’invidia, de la jalouissance qui s’adressent à l’autre. En revanche la haine s’adresse toujours à l’Autre, au-delà de l’autre.
Continuer la lecture

Le psychanalyste en fonction auprès de l’enfant, soutient-il nécessairement une politique de l’éducation ?


Avec cette question posée nous remarquons que nous trouvons trois des signifiants majeurs qui ont structuré les institutions dédiées au soin psychique de l’enfant telles qu’elles ont été inventées et ont pour un certain nombre fonctionné jusqu’à aujourd’hui : psychanalyse, politique et éducation. Continuer la lecture

LES INVISIBLES, LES VISIBLES, LES TROP VISIBLES

Comment certains êtres humains deviennent-ils invisibles pour les autres, ou encore tellement visibles que leur vue suscite l’horreur ou le mépris, au point qu’il faille les éliminer du champ social, de la vue des autres donc ?
Pourquoi certains êtres sont-ils perçus comme invisibles, insignifiants, menaçants ou dangereux ? Continuer la lecture

Valeurs symptomatiques de la violence

Logique de la ségrégation

Je commencerai par adresser mes remerciements aux responsables d’Analyse Freudienne pour cette première invitation à travailler avec vous, en particulier à Robert Lévy qui en a pris l’initiative. Continuer la lecture

L’amour et au-delà ? La Haine et ses violences inédites

Musée de l’Orangerie à Paris - Les Nymphéas de Claude Monet

Musée de l’Orangerie à Paris – Les Nymphéas de Claude Monet

Quelle place et quelle fonction dans la structure psychique la psychanalyse accorde-t-elle à l’amour ? (1)

Samuel Beckett posait la question suivante : « comment vivre séparé-ensemble ? » c’est en effet une question posée à l’amour. Pourquoi serions-nous amenés à penser l’amour comme processus paradoxal où se vérifie qu’il y a en jeu, dans tout rapport, l’impossible d’un deux ?
Continuer la lecture

POÉSIE ET PSYCHANALYSE : quelques similitudes ?

Ces deux expériences sont traversées par le langage. Pour la part poétique ce sont les mots qui nous renversent, nous déplacent, nous chamboulent. Pour la « psychologie des profondeurs », les poètes  et romanciers sont de précieux alliés, car dans la connaissance de l’âme, ils sont nos maîtres nous disait Freud. Il va s’appuyer sur des œuvres artistiques concernant la création, comme formation de l’inconscient, comparera la création littéraire avec la rêverie et interprétera la création poétique comme un jeu.  Continuer la lecture

Comment devient-on extrémiste ?

IMG_0229Nous aborderons ce sujet selon différents points de vue, à la fois sociologique et psychanalytique. Freud restant la référence essentielle pour aborder le concept d’identification ensuite. Commençons par le point de vue sociologique. Continuer la lecture

Psychose de transfert et «guérison » ?

© Les Nouveaux Cahiers pour la Folie - 2015

© Les Nouveaux Cahiers pour la Folie – 2015

Rencontrer un analyste, c’est attendre un soulagement de sa souffrance quelque soit sa structure psychique :

C’est avec une certaine qualité d’Écoute et de Silence que le sujet qui rencontre un analyste est accueilli. Un silence qui devient support de l’écoute du patient autrement dit qui laisse la parole à l’Autre, encore faut-il que l’Autre parle. On entend par l’AUTRE, le trésor des signifiants, soit, ce qui a été réceptionné par la la langue. Continuer la lecture

Peut-on guérir de la Folie ? Conférence de Françoise Fabre.

capture 2018-05-02 à 18.34.58Françoise Fabre va nous en parler, dans son langage spontané, comme une histoire à transmettre à partir de sa longue expérience de psychiatre psychanalyste dans les institutions parisiennes.
Sous son contrôle, je vous transmets l’essentiel de son intervention après l’avoir enregistrée, ce 9 avril, salle Dewailly à Amiens, dans le cadre du cycle de conférences sur la « guérison » en psychanalyse.
Nous la remercions vivement, d’avoir eu la générosité de venir jusqu’à nous, une fois de plus, pour nous témoigner de sa position humaine, humaniste face à ce que l’on dénomme psychoses. Continuer la lecture